En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'informations et paramétrer vos cookies


Être actionnaire

INVESTISSEMENTS ET FINANCEMENTS INNOVANTS

Investissements à l’horizon 2016-2018

En 2015, les investissements nets1 du Groupe ont été de 12,7 milliards d’euros. 49 % ont été consacrés à la maintenance, 26 % aux activités régulées et 25 % au développement (nouveau nucléaire, cycles combinés à gaz). Ces investissements devraient diminuer au fur et à mesure des mises en service des grands projets, pour atteindre un maximum de 10,5 milliards d’euros en 2018 hors nouveaux développements nets de cessions. Les projets de développement devront être financés par des cessions d’actifs non stratégiques, en cohérence avec la stratégie CAP 2030.

Sur la période 2016-2018, le Groupe livrera de grands projets industriels, dont certains sont déjà à un stade avancé, comme le terminal méthanier de Dunkerque ou l’EPR de Flamanville 3.

Le Groupe prévoit également de poursuivre ses investissements dans le nouveau nucléaire britannique, les réseaux de distribution en France, et dans les énergies renouvelables, conformément à sa stratégie d’électricien intégré et à la lumière du programme CAP 2030.

1 Investissements nets y compris Linky et nouveaux développements nets des cessions d’actifs.

DES MODES DE FINANCEMENT INNOVANTS

Depuis l’émission inaugurale de novembre 2013 (Green Bond de 1,4 Md€,  maturité 2021), les Green Bonds font partie intégrante de la politique de financement du Groupe. EDF a ainsi émis un second Green Bond en octobre 2015 (1,25 Md US$, maturité 2025) dans le cadre d’une émission obligataire senior multi-tranches en dollars US, pour continuer à soutenir son développement dans les énergies renouvelables.
Ces émissions ont permis de financer des projets comme l’Ensemble Eolien Catalan. Ce parc de 35 éoliennes, inauguré en juin 2016 près de Perpignan, alimente 120 000 habitants en électricité.

En septembre 2016, EDF a annoncé l'élargissement de son Green Bond Framework au financement des investissements de rénovation et de modernisation des actifs hydroélectriques en France, en complément de la construction de nouveaux projets éoliens et solaires déjà éligibles. En octobre, le Groupe a émis une nouvelle émission obligataire "verte" d'un montant de 1,75 Md €, toujours dans l’optique de financer son développement dans les énergies renouvelables et de poursuivre la diversification de sa base d’investisseurs.
Autre initiative de financement innovant : en 2014, EDF s’est associé à Amundi, numéro un européen de la gestion d’actifs. Ils ont convenu de créer une société de gestion dédiée au financement de projets de transition énergétique : un partenariat unique entre un gestionnaire d’actifs et un industriel pour mobiliser l’épargne de long terme au service de l’économie réelle.

UNE GESTION RIGOUREUSE DE LA DETTE

Au 31 décembre 2015, la maturité moyenne de la dette du Groupe s’établit à 13,0 ans pour un coupon moyen de 2,92 % comparé à 3,29 % au 31 décembre 2014. Le ratio d’endettement financier net / EBITDA s’établit à 2,1 fois, restant ainsi dans le bas de la fourchette de 2 à 2,5 fois que le Groupe s’était fixée.

1  Investissements nets hors Linky et opérations stratégiques.

Investissements nets en 2015

12,7 milliards d'euros

Green bonds

Entreprise pionnière en la matière, EDF a émis l'équivalent de plus de 4 Mds€ de Green Bonds en 3 ans pour accompagner son développement dans les énergies renouvelables




Notations du secteur

Standard & Poor’s : A- stable
Moody’s : A2 négatif
Fitch : A- stable

en savoirplus
Terminal méthanier de Dunkerque


L'EPR de Flamanville, le réacteur nucléaire de troisième génération


Corse : Un barrage hydraulique ouvre l'horizon local


Flamanville 3 : introduction de la cuve dans le bâtiment réacteur
Stratégie