En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'informations et paramétrer vos cookies


Être actionnaire

Les axes stratégiques à l'horizon 2030

Face à l’ensemble des mutations du secteur de l’énergie, EDF a l’ambition d’être le premier électricien mondial de référence, performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

Cette ambition, portée par la stratégie CAP 2030 lancée en janvier 2015, se décline en trois priorités, qui combinent la recherche de relais de croissance à la valorisation des actifs existants:
  • proximité avec les clients et les territoires ;
  • production bas carbone, avec un mix équilibré entre nucléaire et énergies renouvelables ;
  • développement international ;

Proximité avec les clients et les territoires

EDF constitue déjà un développeur de solutions bas carbone compétitives, ainsi qu’un référent industriel des réseaux intelligents.
Le Groupe accompagne toujours plus les nouveaux usages des clients et met en œuvre la transition énergétique :
  • en développant des solutions d’économies d’énergie auprès de ses clients (isolation, solutions à haut rendement, déploiement d’outils innovants). Une gamme de services énergétiques numériques pour les particuliers sera déployée d’ici 2018 en France et dans les pays cœurs européens (système de comptage communicant Linky, pilotage de la consommation en temps réel e.quilibre…) ;
  • en travaillant à la substitution des énergies fossiles par de nouveaux usages performants de l’électricité, pour qu’ils représentent 15 à 30 TWh supplémentaires en France d’ici à 2030 (mobilité électrique, habitat bas carbone…) ;
  • en développant et exploitant des réseaux de chaleur utilisant des énergies renouvelables et de récupération ;
  • en valorisant les expériences spécifiques conduites dans les territoires insulaires ;
  • en accélérant la Recherche & Développement sur le stockage, le solaire, la mobilité électrique et les nouveaux réseaux ;

Production bas carbone : nucléaire et énergies renouvelables

Pour rester leader des grandes installations de production d’électricité bas carbone, le Groupe souhaite équilibrer son mix de production en accélérant le développement des énergies renouvelables et en garantissant la sûreté et la performance du parc nucléaire existant et du nouveau nucléaire.

Le parc nucléaire d’EDF donne déjà à la France une avance considérable vis-à-vis de ses voisins en termes de limitation des émissions de gaz à effet de serre.
L’ambition de production bas carbone passe par un développement de la base d’actifs d’énergies renouvelables et d’hydraulique du Groupe, avec l’objectif de multiplier presque par deux sa puissance installée d’ici 2030.
Sous réserve des autorisations nécessaires, EDF investira pour prolonger, dans les meilleures conditions de sûreté, la durée de fonctionnement du parc nucléaire français au-delà de 40 ans, la compétitivité économique et carbone de ce parc étant en effet avérée. Dans ce cadre, le principe du « Grand carénage » a déjà été approuvé le 22 janvier 2015 par le Conseil d’administration d’EDF. Des investissements seront aussi réalisés pour prolonger la durée de fonctionnement du parc britannique existant de 8 ans en moyenne.
Le Groupe veut également assurer la compétitivité du nouveau nucléaire pour offrir une option de renouvellement de tout ou partie de ses parcs européens. Électricien responsable, le Groupe continuera à s’investir dans la préparation à la déconstruction du parc nucléaire et à la gestion des déchets en France et au Royaume-Uni.
En cohérence avec la priorité d’une production bas carbone, EDF soutient la nécessité de mettre en place, sans plus attendre des mesures visant au relèvement du prix du CO2 afin d’orienter les décisions des acteurs industriels et financiers vers les gisements de réduction nécessaires les moins coûteux.

Développement international

EDF veut être un acteur clé du paysage énergétique en France et dans ses pays cœurs en participant à la sécurité énergétique, au renforcement de la compétitivité économique et à la décarbonisation de l’économie européenne, en cohérence avec les politiques publiques.
Le Groupe cherche également à se développer hors de la plaque européenne : il se concentre à l’international sur un nombre limité de pays cibles, sur lesquels il peut déployer son expertise industrielle aux côtés de partenaires dans des projets de croissance organique.
Toutes les compétences du Groupe utiles à ces développements seront mobilisées : renouvelables, services énergétiques, nouveau nucléaire mais aussi autres ingénieries (de réseaux, thermique, hydraulique, etc.), capacité de trading et d’acheminement de gaz en Europe et dans le monde.

LE SAVIEZ-VOUS  ?

    LES FACTEURS CLÉS DE LA RÉUSSITE DE CAP 2030
  • la maîtrise des grands projets et la réussite du design to cost (conception garantissant à la fois la sûreté et la compétitivité) des nouveaux modèles de réacteurs nucléaires ;
  • la sélectivité des investissements à l’international ;
  • la valorisation du portefeuille de clients ;
  • la transformation des modes de fonctionnement du Groupe et la mobilisation de tous.
en savoirplus
Centrale thermique au gaz : comment fonctionne un cycle combiné ?  
Altomonte, la première centrale "verte" d'Italie
Deux réacteurs EPR au Royaume-Uni
Stratégie